À vrai dire, cette tribune était prête depuis novembre, depuis ces attaques dans le Nord. Mais j’ai voulu la faire signer le plus largement possible, par toutes les obédiences. En attendant de rallier d’autres élus, le temps a passé. Mais nous étions certains que ces faits se reproduiraient. Et quand, malheureusement, nos prévisions se sont réalisées, à Paris, nous l’avons publiée.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
12%

Vous avez parcouru 12% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !