« Au total, les importations ukrainiennes de maïs nous coûtent 654 M€, à nous, paysans français », affirme Nicolas Jaquet, président de l’OPG, section spécialisée de la Coordination rurale, à l’occasion de son congrès annuel le 10 janvier 2019. Ce montant a été estimé par le syndicat en prenant en compte :
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
22%

Vous avez parcouru 22% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

La canicule soutient les prix du blé

La vague de chaleur annoncée pour une bonne partie de la semaine sur la quasi-totalité de l’Hexagone soutenait déjà les prix des céréales, lundi en fin d’après-midi, même si selon plusieurs observateurs, il n’y avait pas d’inquiétudes à ce stade pour le devenir des cultures.