« En ce début d’année 2019, les producteurs de pommes de terre voulant préparer les plantations de mars font face à un réel problème de disponibilité en plants », assure la Coordination rurale (CR) dans un communiqué de presse diffusé le 10 janvier 2019.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
40%

Vous avez parcouru 40% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !

« En ce début d’année 2019, les producteurs de pommes de terre voulant préparer les plantations de mars font face à un réel problème de disponibilité en plants », assure la Coordination rurale (CR) dans un communiqué de presse diffusé le 10 janvier 2019.

Depuis novembre

Depuis le mois de novembre, le syndicat s’inquiète en effet de la pénurie de plants de pomme de terre. Sans réponse à ses courriers et constatant que c’était également le cas des courriers des producteurs, il a décidé de saisir la DGCCRF.

La CR dit avoir « constaté que, quelle que soit la date de la demande, les obtenteurs de plants ne répondaient pas toujours aux commandes des agriculteurs, que les opérateurs se gardaient le droit de commercialiser leurs lots de plants à certains clients et que les prix grimpaient de façon inquiétante ».

« Le syndicat souhaite simplement connaître les conditions de vente, les grilles tarifaires et la disponibilité des plants, indispensable pour apporter une visibilité aux producteurs, poursuit la CR. En attendant des réponses, la Coordination rurale encourage les producteurs de pommes de terre qui n’ont pas encore acheté leurs plants à obtenir des garanties de livraison de la part des obtenteurs, quitte à se montrer insistants !