L’annonce du report des ordonnances sur les relations commerciales prévues dans la loi EGAlim a provoqué une crispation supplémentaire chez les Entrepreneurs des territoires. À cela s’ajoute l’incertitude sur le relèvement des taxes sur le carburant, poste de dépense important pour les ETA. La coupe est pleine pour la FNEDT qui encourage donc les 21 000 ETA qu’elle représente à rejoindre les syndicats agricoles ayant...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !