Ces agriculteurs avaient déjà travaillé ensemble sur des projets de panneaux photovoltaïques il y a quelques années mais aujourd’hui, ils veulent aller plus loin. « C’est un projet qui associe des agriculteurs, non pas à l’initiative d’un organisme consulaire, mais parce qu’il y a des affinités », explique Alex Lequéré, l’un des exploitants à l’origine du projet.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
11%

Vous avez parcouru 11% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !