Dans un communiqué publié le 3 décembre 2019, l’UNPT (1) « appelle tous les maillons de la filière à respecter leurs engagements pris dans le cadre du plan de filière des pommes de terre » et à respecter la loi EGAlim, « notamment en ce qui concerne le seuil de revente à perte et l’encadrement des promotions ». Objectif : inverser la construction du prix payé aux agriculteurs...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
55%

Vous avez parcouru 55% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !