Cet été, les prairies grillées ont obligé les éleveurs à rassembler les animaux sur de petites parcelles autour d’un râtelier ou à l’intérieur des bâtiments. Ce scénario devrait se renouveler souvent et concernera de nombreuses exploitations. « En 2050, plus de la moitié des stocks de fourrages seront distribués en dehors de l’hiver, soulignait Jacques Capdeville, de l’Institut...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !