À l’est de Kiev, Céline Leduc et six autres associés exploitent 1 650 ha. Ils cultivent du colza, du blé, de l’orge, du tournesol et du maïs. « Nous avons repris une ferme mal entretenue, probablement par manque de moyens », explique Céline. Leur exploitation emploie 25 salariés et dispose d’un parc de matériels qui s’apparente à celui d’une ferme de 300 à 400 ...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !