Sur la route qui sillonne le sud du Rhône, aucun panneau n’indique que l’on entre ou sort d’une zone défavorisée. Les parcelles sont aussi sèches, aussi pentues, aussi morcelées, mais un pas suffit à passer de la montagne à la future « zone de plaine ». Cruel effet de seuil… Ici, les aides sont sacralisées. À côté, on n’a plus droit à rien. Parfois, la frontiè...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !