Trouver un nouvel associé prêt à remplacer le parent qui prend sa retraite est de loin la meilleure option économique. « Cela permet de conserver la transparence et, avec elle, deux parts de primes pour l’ICHN, le paiement redistributif, et l’aide aux bovins laitiers ou allaitants. C’est d’autant plus important lorsque ces primes contribuent fortement à l’équilibre de l’exploitation », signale Alain...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !