Les filets reposent sur une structure qui doit être solide. « Pour que celle-ci dure autant que le verger, mieux vaut ne pas faire d’économies sur les poteaux et les ancrages », conseille Marion Bouilloux, de la chambre d’agriculture de la Drôme. Plusieurs systèmes existent. « Le coût va de 12 000 €/ha pour des pommiers en haie fruitière, jusqu’à 20 000 €/ha pour des pê...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
14%

Vous avez parcouru 14% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !